Réaménagement des effectifs

Le point sur les situations de RE

Les premiers avis d’employés touchés par les mesures de réaménagement des effectifs (RE) du gouvernement ont été donnés en mars 2012. Depuis plusieurs mois, l’ACAF surveille la situation et fournit des ressources et des conseils à ses membres. Voici un compte rendu des incidences du RE sur la communauté FI.

Au 22 août 2012, les statistiques déclarées concernant les mesures de RE pour la fonction publique s’établissaient comme suit :

– 10 500 avis d’employés touchés
– 2 900 employés déclarés optants
– 1 000 garanties d’offre d’emploi raisonnable (GOER)

Ces données sont inférieures à celles que les agents négociateurs ont signalées. Les rapports cumulatifs des syndicats de la fonction publique font état de plus de 18 000 employés visés par le RE.

Le RE et la communauté FI 

Pour ce qui est des membres de l’ACAF, 350 FI sont touchés à l’heure actuelle. Ce nombre correspond à 8 % des membres de l’ACAF, soit beaucoup moins que les autres unités de négociation dont les pourcentages d’employés touchés peuvent atteindre jusqu’à 25 %.

Le graphique suivant illustre la façon dont les FI sont touchés, avec ventilation par région et niveau, y compris le pourcentage du total pour fins de comparaison.

POPULATION DES FI TOUCHÉS PAR RÉGION ET NIVEAU
C.B. PRA ONT RCN QUÉ ATL TOTAL
# % # % # % # % # % # % # %
FI01 21 24% 24 16% 14 12% 74 11% 13 13% 17 20% 163 13%
FI02 9 12% 14 15% 8 8% 41 4% 6 6% 15 15% 93 7%
FI03 5 16% 5 10% 13 33% 42 4% 3 10% 7 18% 75 6%
FI04 3 60% 4 33% 0 0% 12 3% 0 0% 0 0% 19 5%
TOTAL 38 19% 47 16% 35 14% 169 6% 22 10% 39 16% 350 8%

Jusqu’ici, 254 processus de RE ont été achevés. De ce nombre, 217 employés ont conservé un emploi dans la fonction publique. À l’heure actuelle, le taux de maintien en emploi des FI touchés s’établit à 85 %.

Quant aux 15 % de processus de RE achevés qui ont abouti à des départs de la fonction publique, il s’agissait dans la grande majorité des cas de FI qui s’étaient portés volontaires. L’Association est consciente des contraintes du RE sur le gagne-pain des personnes touchées par de telles mesures. Elle a offert son soutien sans réserve aux FI touchés afin de les aider à passer au travers du processus et à maximiser leurs occasions de transition à un nouveau poste. L’Association a fourni de nombreuses ressources, notamment une mine de renseignements en ligne, des appels conférences et des séances d’information à l’intention de ses membres touchés.

Comme partie intégrante de sa rétroaction, l’ACAF tient aussi des consultations avec l’Employeur aux paliers national et ministériel et elle mène auprès du milieu politique et des médias des activités de défense d’intérêts dans le cadre desquelles elle réitère la nécessité de maintenir la capacité financière au sein de la fonction publique fédérale.

Des signes positifs

Dans l’ensemble, la communauté FI s’en tire relativement bien. Les niveaux de membres touchés sont à la baisse, et l’Association ne prévoit pas d’autres vagues de compressions pour le groupe FI. Plusieurs indices positifs laissent croire que les FI continueront de jouir de taux élevés de maintien en emploi. Plus de 80 nouveaux postes FI ont été affichés sur le site d’emplois de la CFP en 2012, y compris 25 depuis le début d’août. Plus de 30 de ces postes sont situés en région. Les documents de planification des RH des organismes centraux et des ministères révèlent aussi une hausse soutenue de la demande de postes FI dans un proche avenir. Le nombre de FI figurant sur les listes prioritaires est peu élevé; par conséquent, il existe des débouchés pour les FI prioritaires au fur et à mesure que des postes deviennent vacants.

Les enjeux

Les FI en région ont été touchés dans une proportion beaucoup plus élevée que dans la RCN. Le plus difficile, c’est d’offrir de l’aide aux FI touchés par des mesures de RE dans des endroits éloignés. Les débouchés pour ces membres se font rares, et bon nombre d’entre eux doivent déménager. L’ACAF collabore avec les ministères en vue d’encourager des échanges de postes et elle préconise le maintien d’une présence en région.

Des échanges de postes n’ont pas lieu aussi souvent que prévu. Il n’y en a eu que huit entre FI et 148 au total dans l’ensemble de la fonction publique. Le faible taux de participation à des échanges de postes peut s’expliquer en partie par le fait que la direction hésite à accepter des échanges de postes interministériels. L’Association soutient les employés dans leurs efforts en vue de convaincre la direction d’accepter des échanges de postes et elle tient les ministères non conformes responsables de l’escalade de telles situations, le cas échéant.

Pour l’Association, il est primordial de prendre conscience que les FI passent actuellement par une période difficile. Les mesures de RE ont bien d’autres incidences sur les membres, outre ceux et celles qui sont directement déclarés touchés ou excédentaires ou qui reçoivent une GOER. Les FI qui restent sont de plus en plus vulnérables au stress et à l’angoisse du fait qu’ils doivent changer de tâches et de lieu de travail et que leurs charges de travail et leurs responsabilités sont de plus en plus lourdes. L’Association a pris l’engagement de soutenir tous les membres touchés par des mesures de RE.

Pour de plus amples renseignements à cet égard ou obtenir de l’aide relativement au processus de réaménagement des effectifs, veuillez communiquer avec le directeur des Relations de travail de l’ACAF, Scott Chamberlain, par courriel à schamberlain@acfo-acaf.com ou par téléphone au bureau national au numéro sans frais 1-877-728-0695 ou au numéro local 613-728-0695.

 

Date: 2012-10-16

Articles reliés
Back to top