Commentaires au sujet de la politique

Budget 2014 – Performance non digne du podium

Collègues FI,

Le gouvernement fédéral a dévoilé ses plans d’action économique pour 2014 par voie de communiqué et, au moment où les athlètes canadiens font la fierté de notre pays aux Jeux olympiques d’hiver, nous sommes au regret de déclarer qu’avec son budget, le gouvernement n’a pas donné une performance digne du podium.

Le gouvernement a clairement pour objectif de réduire le déficit à temps pour l’élection de 2015. Nous ne nous opposons pas à cet objectif, mais nous nous opposons à la stratégie que le gouvernement a adoptée pour l’atteindre : exiger que les Canadiens moyens s’attendent à moins et acceptent moins.

Dans son discours du budget aujourd’hui à la Chambre des communes, le ministre des finances Jim Flaherty a prétendu que le gouvernement conservateur « n’a pas [équilibré le budget] sur le dos des Canadiens ordinaires » et « n’a pas réduit de programmes sur lesquels les Canadiens comptent ». La question que nous posons à M. Flaherty est la suivante : quand les retraités et les anciens combattants ont-ils cessé d’être des Canadiens ordinaires?

Selon le communiqué sur le plan d’action économique pour 2014, les retraités fédéraux verront sabrer dans leurs prestations en vertu du Régime de soins de santé de la fonction publique, et leurs propres cotisations au régime doubleront. Ce plan ferait aussi tripler le nombre d’années de service requis pour devenir admissible au régime.

Pour ce qui est de la soi-disant absence de réductions dans les programmes sur lesquels les Canadiens comptent, les récents plans visant à fermer de nombreux bureaux des Affaires des anciens combattants prouvent que cette déclaration est manifestement fausse. Le soutien à nos anciens combattants, de braves Canadiens qui ont déjà tant donné, est en voie d’être éliminé.

Ce n’est tout simplement pas nécessaire. Selon Canadiens pour une fiscalité équitable, il y a plus de 80 milliards de dollars non perçus par le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux à cause de stratagèmes d’évitement fiscal. Dans son discours, M. Flaherty claironne que le gouvernement a l’intention de boucher les échappatoires fiscales, mais le budget lui-même donne très peu de détails sur la manière dont cette initiative serait entreprise et qui en serait touché. Par exemple, s’appliquerait-elle à ceux qui ont participé dans le passé à des stratagèmes d’évitement fiscal et qui ont obtenu un laissez-passer?

Nous, à l’ACAF, estimons que le temps des mesures d’ « austérité » de réduction des services peu inspirées, inefficaces, est révolue. Le moment est venu pour les Canadiens ordinaires de cesser de payer la note pour les entreprises et les extrêmement bien nantis. Le moment est venu pour l’innovation et la justice par l’adoption d’une position forte, solide, et un plan d’action définitif qui vont améliorer la vie de la majorité des Canadiens ordinaires.

Nous demandons au gouvernement de faire ce qu’il est censé faire : commencer à prendre soin de ses citoyens. Pour ce faire, il faut une gestion juste, éthique et financièrement saine des fonds publics. En notre qualité de FI comme vous, nous savons combien cela est crucial non seulement pour bâtir un avenir meilleur, mais aussi pour améliorer le présent de tous les Canadiens.

 

Milt Isaacs, CMA, CPFA
Président, Association canadienne des agents financiers

12/2/2014

Articles reliés
Back to top