Négociation collective

Le point sur les négociations collectives : d’autres séances sont terminées

Les équipes de négociation de l’ACAF et du Conseil du Trésor se sont rencontrées à Ottawa pour de nouvelles séances de négociation la semaine dernière.

L’équipe de l’ACAF a amorcé les discussions en demandant quelle est la position de l’employeur concernant la décision de la Cour suprême du Canada d’annuler la loi de la Saskatchewan sur les services essentiels. L’ACAF a déclaré que, pour sa part, elle estime que la loi fédérale sur les relations de travail viole la liberté d’association protégée par la Charte des droits et libertés. L’employeur nous a avisés qu’il examine actuellement la décision.

Après cette discussion, les équipes ont étudié les données remises par l’employeur en réponse à une demande que l’ACAF avait formulée lors d’une séance antérieure. Il s’agit principalement de données d’ordre démographique, mais il y a lieu de souligner qu’elles confirment que, dans l’ensemble, la communauté FI a moins recours aux congés de maladie que les autres groupes.

Il est aussi ressorti que l’employeur ne recueille pas de renseignements sur les niveaux d’éducation de la communauté FI; nous estimons que c’est désappointant, compte tenu du caractère professionnel du groupe et des tâches que nous exécutons. Nous ajouterons ce point à notre liste de revendications et demanderons au gouvernement de recueillir ces renseignements et de les communiquer au groupe sur une base permanente car elles sont nécessaires pour une planification adéquate de la relève.

Le reste de la séance a consisté à examiner plus en profondeur les revendications de l’ACAF. Plus particulièrement, la discussion a porté sur les points suivants : le perfectionnement professionnel; les congés pour obligations familiales et les congés annuels; et les facteurs de conciliation travail-vie liés aux attentes relatives à la disponibilité en dehors des heures de travail via des dispositifs mobiles fournis par l’employeur.

Les prochaines séances de négociation sont prévues pour le début de mai. Dans l’intervalle, les groupes de travail de l’ACAF sur les moyens de pression au travail et la recherche se réuniront en mars pour entreprendre leur travail en bonne et due forme.

Pour l’instant, les choses bougent lentement, comme nous nous y attendions. Nous restons engagés à négocier de bonne foi et nous espérons toujours être en mesure d’en arriver à un règlement négocié qui soit juste pour la communauté FI.

Articles reliés
Back to top