Commentaires au sujet de la politique

L’ACAF se réjouit de l’Alternative budgétaire pour le gouvernement fédéral

L’ACAF est heureuse d’appuyer les recommandations relatives à la fiscalité et aux investissements dans les services publics présentées dans l’Alternative budgétaire pour le gouvernement fédéral du Centre canadien de politiques alternatives.

« Les recommandations dans cette alternative budgétaire reflètent bon nombre de celles que l’ACAF a formulées au cours des derniers mois », fait remarquer Milt Isaacs, président de l’ACAF. « En notre qualité d’agents financiers de l’État, nous connaissons l’importance de tenir compte des deux colonnes du bilan lorsqu’il s’agit d’évaluer les réalités financières du pays. C’est exactement ce que fait cette alternative budgétaire. »

L’Alternative budgétaire pour le gouvernement fédéral souligne que des « compressions fiscales régressives ont déjà réduit les recettes du gouvernement fédéral à leur plus petite part de l’économie en 70 ans ». M. Isaacs ajoute que ces recettes à la baisse sont symptomatiques d’un problème beaucoup plus grave.

« Cette course vers le bas au nom de l’austérité est insoutenable », fait valoir M. Isaacs. « Il existe plus d’éléments de preuve qu’il n’en faut que, tout ce que nous faisons, c’est d’accroître l’inégalité de revenu. Le fardeau est passé des sociétés et des particuliers à revenu élevé à la classe moyenne. »

« Cette alternative budgétaire révèle qu’il y a moyen de rétablir l’équilibre et d’établir la durabilité au sein de l’État sans augmenter le fardeau des Canadiens moyens », conclut M. Isaacs. « Nous souscrivons sans réserve à cette démarche d’approche progressiste à une fiscalité équitable. »

Pour en savoir davantage :

Articles reliés
Back to top