Mise à jour

Phénix : toujours aussi loin d’une éclaircie ou d’une solution

La date limite du 31 octobre est passée, et Services publics et Approvisionnement Canada a non seulement échoué dans sa tentative de liquider l’arriéré de cas d’avant juillet, mais le ministère continue de refuser de dévoiler combien de nouveaux cas ont surgi depuis.

Une défaillance systémique d’une telle ampleur ne pouvait se régler en un tournemain. L’ACAF a tenté de se montrer proactive, dans la mesure du possible, pour apaiser les préoccupations de la communauté FI et orienter les FI touchés vers les ressources qui ont été établies afin d’offrir de l’aide d’urgence. Nous avons rencontré la haute direction de la partie patronale en vue d’exposer les inquiétudes propres au groupe et nous avons présenté un grief collectif visant à protéger les droits de la communauté.

Cependant, à cause de la réticence de l’employeur à même reconnaître l’étendue et la gravité réelles des incidences de Phénix, personne ne sait au juste l’ampleur des dommages. Plus d’une centaine de membres de la communauté FI ont communiqué avec l’ACAF, mais nous savons aussi, selon des données empiriques, qu’un nombre encore bien plus élevé de membres touchés ne l’ont pas fait.

Faute d’information de la part de l’employeur, nous avons lancé une étude d’impact du système Phénix auprès de la communauté FI en vue d’obtenir une idée de toute l’ampleur réelle des effets du système de paye défaillant. Au-delà des incidences des problèmes de paye, l’étude permettra aussi de jeter les bases d’un suivi de leurs répercussions sur la santé mentale et la conciliation travail-vie des fonctionnaires.

Il est inconcevable que nous en soyons encore à ce stade après tant de mois. Le manque d’information de la part de l’employeur ne fait qu’aggraver les incidences de la débâcle du système de paye et limiter notre capacité de satisfaire les besoins de nos membres.

Nous continuons à encourager les membres dont le Centre des services de paye ne peut satisfaire les besoins à documenter leurs cas et à communiquer avec nous, le cas échéant. Nous encourageons également tous les FI à remplir le sondage qu’ils ont reçu dans leur boîte de réception plus tôt aujourd’hui, même s’ils n’ont pas été touchés.

Dans l’intervalle, si vous avez des questions, veuillez communiquer avec Grant Boland (gboland@acfo-acaf.com).

Articles reliés
Back to top