Phénix

Phénix : une plus grande transparence s’impose

L’ACAF continue de recevoir des comptes rendus de la communauté FI au sujet des problèmes de Phénix. La débâcle de Phénix ne s’améliore pas à un rythme acceptable, et le gouvernement doit faire preuve de transparence quant à l’ampleur du problème et de l’échéancier réel pour le régler. Le président de l’ACAF, Dany Richard, a exposé ces préoccupations lors d’une rencontre du Comité national de consultation patronale-syndicale de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), le 13 janvier, de concert avec les autres agents négociateurs du Conseil national mixte.

Mr. Richard a insisté pour savoir combien de fonctionnaires ont vraiment été touchés par des problèmes liés à Phénix. Selon les résultats de l’Étude d’impact de Phénix que l’ACAF a menée en novembre, nous estimons que ce nombre est beaucoup plus élevé que celui de l’arriéré que SPAC ne cesse de mentionner, qui inclut uniquement les cas remontant à avant le 1er juillet. La réticence du ministère à faire preuve de transparence quant au nombre de membres touchés est une source de grande préoccupation. M. Richard a aussi exposé les inquiétudes de l’ACAF du fait que les bordereaux de paye soient imprécis ainsi que nos craintes au sujet des nombreuses complications qui pourraient se poser avec les feuillets T4.

La haute direction a répondu que les conseillers en rémunération continuent à recevoir de la formation, qu’ils sont prêts pour les T4, et elle a bon espoir d’aller dans la bonne direction. Elle a aussi donné un compte rendu sur un bordereau de paye plus détaillé qu’il est possible de consulter sur l’Application web de la rémunération.

Étant donné que nous ne pouvons pas compter sur SPAC pour nous fournir des données montrant que la situation de Phénix s’améliore, nous lancerons demain une deuxième Étude d’impact de Phénix sur la communauté FI afin d’évaluer les progrès depuis le sondage de novembre. Les résultats antérieurs se sont révélés très utiles dans nos discussions avec les ministères et dans les médias et ils nous ont fourni de précieux renseignements aux fins de notre grief collectif de principe.

Nous continuerons à presser le gouvernement pour qu’il règle Phénix, à tenir la communauté FI au courant de tout nouveau développement et à vous fournir toute l’assistance possible si Phénix continue à vous poser des problèmes. Si vous avez besoin d’aide à cet égard, veuillez communiquer avec un conseiller ou une conseillère en relations de travail à labourrelations@acfo-acaf.com.

Articles reliés
Back to top