Blogue des Relations de travail

Blogue des RT : la formation linguistique pour le développement de carrière

Une autre fructueuse Mise au point du printemps est déjà passée, mais nous, à l’ACAF, nous savons que le perfectionnement professionnel constitue une priorité à l’année longue pour la communauté FI. Aujourd’hui, je voudrais aborder un autre aspect du perfectionnement professionnel : la formation linguistique. 

Les exigences linguistiques jouent un rôle important dans le plan de carrière des FI. Comme la dotation relève de la compétence de l’employeur, la direction a la discrétion exclusive sur les exigences linguistique d’un poste donné. Les FI doivent prendre conscience que les ministères exigent des niveaux de plus en plus élevés de maîtrise de la langue, en grande partie à cause des obligations juridiques de l’employeur en sa qualité d’institution fédérale.

En vertu de la Loi sur les langues officielles, les employés dans les régions bilingues ont le droit d’utiliser les services et de travailler dans l’une ou l’autre des deux langues officielles. Pour leur part, les gestionnaires et les superviseurs sont obligés de communiquer avec les employés dans la langue officielle de leur choix et de faciliter un milieu de travail qui leur permet d’utiliser les deux langues officielles. Essentiellement, cela signifie que plus le poste est élevé, plus il est susceptible d’exiger le bilinguisme.

L’ACAF encourage tous les FI intéressés à se renseigner auprès de leur gestionnaire sur la formation linguistique et à saisir les occasions de formation linguistique qui leur sont offertes. La capacité de parler les deux langues officielles peut accroître les chances de mobilité professionnelle des FI. Pour de plus amples renseignements à cet égard, vous pouvez consulter le site web du Commissariat aux langues officielles, qui inclut un portail de ressources en ligne expressément conçu pour les fonctionnaires.

Si la formation linguistique vous intéresse, mais que vous ne savez pas au juste si votre ministère en offre, ou si vous avez demandé de la formation et qu’on vous l’a refusée, nous vous encourageons à communiquer avec un conseiller ou une conseillère en relations de travail (labourrelations@acfo-acaf.com). L’ART pourrait contacter votre ministère pour votre compte, enquêter sur la possibilité d’affecter des fonds de perfectionnement professionnel à la formation linguistique ou vous aider à établir des arguments convaincants en faveur de l’approbation de votre demande de formation.

 

Danielle Viel

Conseillère en relations de travail

 

Articles reliés
Back to top