Blogue des Relations de travail

Développer ses relations interpersonnelles

Aujourd’hui, mon blogue porte sur les relations interpersonnelles, cet ensemble de compétences essentielles grâce auxquelles nous pouvons nous entendre avec nos collègues de travail, travailler en équipe avec efficacité et trouver des solutions aux problèmes qui surviennent en milieu de travail.

De plus, les relations interpersonnelles étant parmi les compétences les plus prisées lorsqu’il s’agit de promotions et de postes de direction, il n’y a aucun doute que ceux qui possèdent ces compétences ont de meilleures possibilités de faire avancer leur carrière.

Pour approfondir ses relations interpersonnelles, il faut d’abord être conscient de soi, c’est-à-dire connaître ses besoins, ses valeurs, ses émotions, en quoi ils influent sur son comportement et comment gérer le tout. Porter attention à son tempérament, à son interaction avec les autres, à son langage corporel et à ses réactions lorsqu’on est en colère, voilà qui sert à évaluer son caractère et ses comportements et comment ils peuvent affecter les gens autour de vous.

De même, il vaut la peine de s’intéresser à mieux comprendre des sentiments de votre collègue, c’est-à-dire « se mettre à sa place ».  Si un collègue vous dit quelque chose important, considérez comment vous aimeriez être traité si vous étiez dans sa place. Soupesez vos mots avant de vous adresser à ce collègue.  Savoir faire preuve d’empathie peut nourrir une relation de confiance, ce qui peut s’avérer utile au travail d’équipe et à la collaboration.

En plus de l’empathie et de la conscience de soi, la communication est importante aux relations interpersonnelles.  Parler clairement et utiliser un langage simple aide votre interlocuteur à comprenne plus aisément votre message. De même, assurez-vous de faire correspondre vos propos à votre langage corporel et à votre ton de voix sinon vous risquez de dérouter votre public qui pourrait alors mal interpréter vos intentions.

Cela vaut également la peine d’adopter une approche amicale lorsqu’on s’adresse à ses collègues de travail.  Vous seriez étonné de constater comment un ton amical, une question d’intérêt personnel ou même un sourire encourageront vos collègues à avoir des échanges francs et candides avec vous.

La communication ouverte inclut également prendre soin d’éviter d’interrompre votre interlocuteur. Écoutez-le attentivement sans prononcer de jugement de valeur et il comprendra que vous vous intéressez vraiment à ce qu’il vous dit.

Attendez que votre interlocuteur termine son propos ou qu’il fasse une pause pour lui demander des éclaircissements plutôt que de sauter aux conclusions.  Une autre façon de vous montrer intéressé à la conversation, c’est de soutenir le regard de votre interlocuteur.  Les spécialistes de la communication recommandent de regarder l’autre en face (attardez-vous à sa bouche) pendant quelques secondes avant de regarder ailleurs, ainsi de suite. De cette façon, vous gardez un contact visuel sans pour autant dévisager votre interlocuteur.

Il est aussi important d’être courtois et respectueux dans vos échanges avec vos collègues : montrez-leur que vous les appréciez, ainsi que l’aide qu’ils vous offrent.  Ainsi, par exemple, lorsque vous demandez de l’aide ou que vous confiez une tâche à un membre de votre équipe, empressez-vous de dire « s’il-vous-plaît » ou « merci » sincère afin de l’encourager à s’acquitter de cette tâche.

A l’inverse, des expressions ou des sentiments négatifs tels que le fait de jurer ou de hausser le ton de la voix peuvent faire apparaître une personne comme violent ou menaçant.  Si vous avez affaire à un collègue difficile, restez calme et abordez le problème en passant par la filière administrative plutôt que de vous prendre aux cheveux.

Et pour finir, n’hésitez pas à demander aux gens ce qu’ils pensent de la teneur de votre intervention afin de vous assurer que le message est bien passé. Vous pouvez y parvenir en donnant à votre collègue la possibilité de poser des questions à la fin de votre conversation ou en posant des questions d’approfondissement à votre interlocuteur pour vous assurer qu’il n’écoutait pas passivement.

Nous espérons que ces quelques astuces contribueront à améliorer vos communications avec vos collègues.  Si vous avez un problème au travail, n’hésitez pas à contacter Vivian Gates à vgates@acfo-acaf.com ou un autre conseiller en relations de travail à labourrelations@acfo-acaf.com.

 

Vivian Gates
Conseillère en relations de travail

Articles reliés
Back to top