Commentaires au sujet de la politique

L’ACAF et le budget 2019 : Services publics pérennes, contrôles financiers robustes

Cette semaine, l’ACAF a présenté un mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes aux termes de ses consultations pré-budgétaires en vue du budget de 2019. Cette année, nos recommandations ont essentiellement porté sur la croissance économique et comment l’assurer tout en protégeant la gestion des finances publiques.

Nous avons mis l’accent sur les mécanismes de contrôle financier qui sont trop relaxes, le manque de ressources adéquates pour assurer la gestion des finances et l’absence de mesures visant à protéger ceux qui sont témoins d’actes répréhensibles et qui voudraient les dénoncer. Nous avons ainsi voulu faire part de nos inquiétudes quant à la possibilité d’une éventuelle confluence de ses facteurs propices à la fraude.

Pour atténuer ces risques potentiels, nous avons formulé les recommandations suivantes :

  • que le Conseil du Trésor révoque les autorisations générales permettant à Services publics et Approvisionnement Canada de contourner les règles financières fédérales en cas d’urgences attribuables au système de paye Phénix,
  • que le gouvernement investisse dans l’accroissement de la capacité de gestion financière et que cet investissement prenne la forme de postes de professionnels et professionnelles de la fonction publique et
  • que le gouvernement mette immédiatement en œuvre les améliorations à la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d’actes répréhensibles exposées dans le rapport concernant la protection des divulgateurs que le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires a présenté l’an dernier.

Dans notre mémoire, nous avons voulu marteler en tête l’importance de veiller à la pérennité des services publics de qualité et à la robustesse des mécanismes de contrôles financiers.

Pour obtenir la version intégrale du mémoire, cliquez sur le lien suivant.

Articles reliés
Back to top