Négociation collective

Les négociations collectives : du progrès, mais encore du travail sur la planche

L’équipe de négociation de l’ACAF a rencontré celle du Conseil du Trésor cette semaine à Ottawa pour notre première ronde de négociations avec un nouveau gouvernement élu et une nouvelle négociatrice et analyste principale représentant l’employeur.

L’équipe de l’autre côté de la table ayant enfin reçu un mandat de négocier, nous avons réussi à marquer des progrès sur un certain nombre de points. Les équipes se sont entendues sur divers éléments non monétaires et elles ont eu des discussions encourageantes sur d’autres, notamment l’amélioration de l’intégrité de la gestion financière, la conciliation travail-vie, la sécurité du revenu, les indemnités professionnelles et des améliorations aux dispositions relatives aux congés.

L’ACAF a souligné de nouveau l’importance de faire de la fonction publique un employeur de choix pour la prochaine génération de professionnels des finances. Des questions comme les congés pour obligations familiales, les attentes relatives à la disponibilité après les heures de travail et la flexibilité dans l’établissement d’horaires revêtent de plus en plus d’importance pour notre groupe, et nous sommes heureux de constater que le président du Conseil du Trésor a, lui aussi, qualifié récemment ces questions de prioritaires pour le gouvernement.

Pour ce qui est des congés de maladie, l’employeur a présenté une nouvelle proposition qui diffère fortement du régime qui avait été déposé lors des précédentes séances de négociation. La proposition comporte encore d’importantes lacunes par rapport à la protection dont les membres de la communauté FI jouissent à l’heure actuelle, et nous avons posé à l’employeur plusieurs questions auxquelles nous lui avons demandé de répondre avant les prochaines séances. Nous avons besoin de ces détails pour évaluer de manière exhaustive le bien-fondé de passer à un régime de remplacement du revenu qui regrouperait à la fois des congés de maladie et une assurance-invalidité. Notre équipe reste résolue à maintenir ou à améliorer le niveau actuel de remplacement du revenu en cas de maladie ou d’invalidité.

Nous sommes heureux du degré de respect et d’ouverture d’esprit dont il a été fait preuve cette semaine et nous avons hâte à la prochaine séance de négociation. Il reste encore beaucoup de travail sur la planche, mais nous avons bon espoir de pouvoir obtenir une convention juste pour les membres en temps et lieu.

Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec Scott Chamberlain (schamberlain@acfo-acaf.com).

Articles reliés
Back to top