Commentaires au sujet de la politique

Renforcer la protection des dénonciateurs

La protection des dénonciateurs est une cause que l’ACAF défend énergiquement tant au pays qu’à l’étranger depuis quelques mois. Compte tenu de la décision de Mario Dion de quitter son poste de commissaire à l’intégrité du secteur public, annoncée la semaine dernière, la question fera probablement aussi les manchettes de nouveau. Nous voulons profiter de l’occasion pour faire avec vous le point sur une partie de nos activités dans ce secteur.

Suite à l’annonce de la retraite de M. Dion, nous tenons tout d’abord à le remercier du beau travail accompli durant son mandat. M. Dion avait hérité une organisation embarrassée par le scandale; son équipe et lui ont réussi à commencer à rebâtir la confiance que le commissariat avait perdue au départ.

Le Commissariat à l’intégrité du secteur public est toutefois menotté à maints égards par les limites de son mandat. L’examen législatif quinquennal qui devait avoir lieu en 2012 n’a toujours pas débuté et, par conséquent, d’importantes réformes susceptibles d’habiliter le commissariat à vraiment protéger les dénonciateurs n’ont pas été mises en œuvre.

Scott Chamberlain, le directeur des Relations de travail de l’ACAF, a été invité à présenter quelques-unes des réformes que nous proposons au Forum social des peuples à Ottawa cet été, de même que le SPGQ, le syndicat qui représente les employés professionnels du gouvernement du Québec. Ses efforts sur ce plan lui ont aussi valu une invitation à siéger au Conseil consultatif du Commissariat à l’intégrité, rôle qui lui donnera voix au chapitre dans le façonnement de la prochaine version de la loi et du mandat du commissariat.

L’ACAF et le SPGQ collaborent aussi avec des syndicats représentant les travailleurs et travailleuses des finances et du contrôle partout dans le monde en vue de définir les pratiques exemplaires internationales et de faire du lobbying pour une norme internationale de protection des dénonciateurs à l’Organisation internationale du Travail.

Nous savons que nos membres ont un grand sens du devoir et une obligation morale à l’égard de la population du Canada. Nous sommes fiers de notre groupe et du professionnalisme dont les agents financiers font preuve au service des Canadiens et des Canadiennes. C’est cet engagement au professionnalisme et à la justice qui nous permet de nous exprimer avec autorité sur cette question et d’autres enjeux au pays comme à l’étranger.

En outre, il va sans dire que l’ACAF reste engagée à conseiller les membres de la communauté FI qui estiment avoir été témoins d’actes répréhensibles au travail. Si vous croyez avoir constaté un acte répréhensible dans l’exercice de vos fonctions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de notre équipe des Relations de travail. Nous pouvons discuter de vos options et adopter un plan d’action qui vous conviendra.

Articles reliés
Back to top